Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

Concert du 16 mars 2014, Eglise Saint Jean Baptiste de Neuilly-sur-Seine
Ensemble Vocal ANGUELOS de Quincy-Voisins, Direction Valéry Aubertin
Article mis en ligne le 9 mars 2014
dernière modification le 10 mars 2014

par Jean-Michel, Joël, La rédaction
Imprimer logo imprimer
Le Temps de carême est formé par les 40 jours qui précèdent la résurrection du Christ . Il constitue un temps fort de la liturgie catholique. De tout temps, les artistes ont puisé dans la foi catholique une inspiration qui nous a laissé un nombre incroyable de chefs-d’oeuvre et le drame du calvaire a été particulièrement propice à l’éclosion de très nombreuses et magnifiques évocations.

La Passion du Christ est à situer dans une longue tradition artistique, d’inspiration franciscaine, les peintres tels que Bosch et Grünewald traduisent dans leurs œuvres la souffrance de l’homme-Dieu et exprime la haine et la méchanceté du monde qui font de lui l’Ecce Homo lié, flagellé, couronné d’épines que Ponce Pilate présente à la foule et que nous découvrons dans les peintures de Mantegna, Jérôme Bosch, dans les gravures de Dürer et chez bien d’autres artistes.

C’est par de magnifiques sonorités que le répertoire musical européen exprime cette même souffrance. Dans le programme de ce concert, le Crucifixus du Credo (RV.591) de Vivaldi nous fera revivre la Passion du Christ ainsi que le chœur Weinen, klagen, sorgen, zagen (Cantate BWV 12) de J.S. Bach : « Larmes, plaintes, soucis, craintes, deuil et mort, voilà ô chrétien, voilà, ton sort » nous fera pleurer sur le triste sort de notre humanité.

Le Christus factus est de Bruckner nous retrace en un court raccourci le destin du Christ né pour nous sauver, obéissant jusqu’à la mort, mais ne nous laisse pas sans espoir car « Deus exaltavit illum » (Dieu l’a glorifié). L’espérance peut donc habiter le cœur de l’homme, tout n’est pas perdu pour l’humanité.


Reposez en paix, saints ossements, sur qui maintenant je ne pleure plus ;
Reposez en paix et menez-moi aussi vers le repos.
Le tombeau, tel qu’il vous est destiné et qui en outre n’enserre aucune détresse,
m’ouvre le ciel et ferme les enfers.

(Ruht wohl , Passion selon Saint Jean, J.S. Bach).

C’est sur la perspective du triomphe de la résurrection, que nous apporte cette dernière phrase (m’ouvre le ciel et ferme les enfers), que s’achèvera ce concert du 16 mars 2014 et, là encore, la tradition artistique, aussi bien picturale que musicale, ne nous laissera pas sans de nombreux chefs-d’œuvre lorsque le temps liturgique permettra de faire éclater le triomphe de la résurrection du Christ et, par la même occasion, l’espoir de la nôtre ; mais ce sera pour d’autres concerts…

Cliquez sur la photo ci-dessous pour écouter un extrait du concert :

et retrouvez le flyer annonçant ce superbe concert à ne manquer sous aucun prétexte !

Les coordonnées pour contacter l’association Anguelos :
E-mail : anguelos@free.fr
site : www.anguelos.fr
Tél : 01 60 04 11 89



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8